Comment se débarrasser des acrochordons sur son visage ?

FamilyPhotoStudio / Pixabay
0

Selon les statistiques de l’Université de Pennsylvanie, près de 40% de la population mondiale doit faire face aux acrochordons. Malheureusement, c’est un problème embarrassant dont personne n’aime parler. Il s’agit de petites boules accrochées à la peau, qui prennent la forme d’une excroissance localisée habituellement autour du cou, des yeux, des aisselles, des seins et même du visage. Généralement causés par la friction, l’irritation de la peau, l’obésité et même la génétique, ces excroissances, qui touchent une personne sur quatre en France, sont inoffensives.

Cependant, bien des gens les trouvent agaçantes voire affreuses, tandis que d’autres les chouchoutent pour des raisons esthétiques. Mais dans la plupart des cas, les acrochordons ne représentent aucun risque pour la santé. Il est souvent difficile de les éliminer totalement du visage car ils se manifestent après l’infection par le papillomavirus. Et même si pour cela, il est tentant de voir son médecin pour ces problèmes, les méthodes de traitement naturelles sont généralement plus douces et moins coûteuses.

Les différentes manifestations des acrochordons

Tous les acrochordons ne se ressemblent pas, ni en tailles, ni en formes, ni en matière de localisation. C’est pourquoi, avant tout traitement, il faut identifier le mode d’apparition de ces altérations de la peau. La cause la plus courante des acrochordons est le papillomavirus qui se transmet à partir de son porteur, c’est-à-dire d’une autre personne.

Une autre cause de transmission du virus résulte d’une mauvaise hygiène. Mais attention, les professionnels de santé avertissent qu’il est dangereux de couper directement l’excroissance par soi-même avec un rasoir : ce procédé risque de favoriser la propagation du virus et l’empoisonnement du sang.

Parmi les autres causes secondaires des excroissances sur la peau du visage, citons aussi :

  • les troubles métaboliques,
  • l’affaiblissement du système immunitaire : c’est pourquoi les acrochordons se développent le plus souvent chez les personnes âgées (en particulier les femmes), les adolescents et les femmes enceintes,
  • les troubles nerveux qui débouchent souvent sur de nombreux problèmes de peau.

Comment traiter les acrochordons ?

Les méthodes de traitement des acrochordons du visage sont généralement sans danger. Bien sûr, les recettes ne se valent pas toutes, mais la plupart ne laisseront pas de cicatrices. Mais avant de commencer le traitement, pensez à vous assurer de la sensibilité de votre visage aux ingrédients de votre recette.

En matière d’excroissance de la peau, la solution la plus simple et efficace repose sur l’utilisation de désinfectants naturels : l’ail et l’oignon. Reconnu pour ses propriétés antiseptiques et antivirales, ce dernier aide à stimuler le système immunitaire et à lutter contre le papillomavirus, l’agent responsable de ces petites boules si embarrassantes. Par ailleurs, l’oignon possède de multiples composés soufrés, considérés comme des stimulants pour la circulation sanguine. Ces composants de l’aromate universel accélèrent donc l’élimination des acrochordons, sans prendre le risque de couper l’excroissance. Et pour profiter de tous ces bénéfices, il vous suffit de consommer davantage d’oignons dans votre alimentation, ou encore de râper un oignon et d’appliquer la préparation comme un pansement, pendant 40 minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.