Le crowfunding : bien plus qu’un effet de mode

0

L’investissement locatif a le vent en poupe ces dernières années et ne cesse de séduire les Français puisque 13% d’entre eux déclarent vouloir se lancer en 2018 contre 7% en 2017. Cependant, cette opération nécessite beaucoup de capitaux et bien souvent un prêt bancaire. Plusieurs solutions existent désormais et il n’est plus nécessaire d’acquérir l’intégralité d’un bien pour diversifier son patrimoine immobilier. Retour sur un nouveau mode d’investissement : le crowfunding.

Le crowfunding en quelques mots

Les possibilités dans l’immobilier sont en plein développement et de nouvelles méthodes voient petit à petit le jour. Le crowfunding est un nouveau mode de financement qui permet à des porteurs de projets tels que des entrepreneurs, des associations ou encore des artistes, de collecter des fonds auprès d’un grand nombre de particuliers sur Internet, via des plate-formes de financement participatif.

Différents types de projets peuvent être financés tels que : des projets associatifs, des projets de création ou de développement d’entreprise, des projets artistiques, des projets environnementaux, des projets dans les sciences ou encore dans la promotion immobilière.

Il existe deux types de crowfunding :

  • Le «crowdequity» permet de donner en échange des contreparties. Le porteur de projet propose son idée sur une plate-forme en ligne et les citoyens peuvent le soutenir avec un don. Le créateur peut ainsi les remercier grâce à des contreparties. Cette méthode permet également à l’épargnant de devenir “copropriétaire” de l’entreprise dans laquelle il a choisi d’investir. En échange de sa contribution financière, il reçoit ainsi des parts de la société. Le Gouvernement a d’ailleurs agréé une première plateforme pour sécuriser le financement participatif. 

  • Le «crowlending» est un prêt solidaire ou rémunéré qui permet aux particuliers et aux entreprises d’emprunter de l’argent. Le prêt est amortissable : le prêteur est remboursé par échéances en capital et intérêts. Sachant que le taux d’intérêt est fixé en fonction de la durée du prêt et du profil de risque de l’entrepreneur.

Du côté de la fiscalité

L’investisseur rencontre de nombreux avantages en investissant dans le crowfunding. En effet, il peut bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu égale à 18% du montant des versements effectués. L’investisseur peut également bénéficier d’une réduction d’impôt de solidarité sur la fortune de 50% du montant des sommes investies, dans la limite de 45 000€.

Cependant, renseignez-vous bien avant d’investir car le crowfunding offre des opportunités d’investissement intéressantes mais n’est pas dépourvu de risques. Il est donc important de rester prudent et de choisir la méthode la plus adaptée à ses envies, à son projet et à son profil.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.