Pourquoi avoir recours à une micro-crèche pour la garde de son enfant ?

1041483 / Pixabay
0

Totalisant en 2017 près de 1970 petits établissements dédiés à 28 000 enfants de moins de 6 ans (selon les chiffres de l’Observatoire national de la petite enfance), les micro-crèches sont considérées comme le futur levier du marché de la garde d’enfants.

A mi-chemin entre l’accueil collectif et la crèche individuelle, la micro-crèche est le futur dispositif préféré des Français (plus de détails ici http://www.editions-oriflam.fr/creer-une-micro-creche-privee/). Et cela malgré le fait que l’Etat a baissé ses dotations auprès des collectivités locales, sachant que de plus en plus d’initiatives privées prennent forme dans plusieurs communes françaises. Mais pourquoi le succès de ce type d’accueil ? Pourquoi choisir une micro-crèche plutôt qu’une crèche traditionnelle, une crèche familiale, une crèche collective voire un accueil familial ? Découvrez dans cet article toutes les bonnes raisons pour recourir à une micro-crèche pour la garde de votre enfant.

Comment fonctionne une micro-crèche ?

A l’instar de tous les établissements d’accueil de la petite enfance, une micro-crèche est autorisée à ouvrir ses portes après la consultation des services de Protection maternelle et infantile, ainsi qu’après l’autorisation du Conseil départemental de la commune. Comme toujours, elle peut être publique (donc gérée par une commune ou un conseil général), ou encore privée, c’est-à-dire détenue par une personne morale (entreprise ou association).

Côté fonctionnement, ce type d’établissement doit suivre les mêmes réglementations que les organisations d’accueil collectif. Ainsi, ses locaux doivent respecter les normes de sécurité et être aménagés pour répondre aux exigences de la petite enfance.

Quels avantages pour les micro-crèches ?

Vous savez donc que le fonctionnement des micro-crèches est sensiblement le même que pour les autres établissements d’accueil d’enfants. Cependant, ce qui les différencie des autres crèches, c’est qu’elles ne peuvent accueillir que 10 enfants au maximum. De plus, les micro-crèches sont strictement contrôlées par les services de Protection maternelle infantile, résultant de l’autorisation délivrée par le Conseil général du Département. Pour prendre en charge les enfants, toute personne qui y est salariée doit détenir un certificat d’aptitude professionnelle (CAP) avec au moins deux ans d’expérience, ou doit avoir la qualité d’assistante maternelle avec trois ans d’expérience.

Pour vous donner une idée des avantages de la micro-crèche, sachez que seule la moitié des salariés d’une crèche traditionnelle doit être diplômée (au moins en tant qu’auxiliaire de puériculture). Ainsi, la petite équipe d’une micro-crèche est entièrement autonome, ne dépendant d’aucune direction attitrée mais plutôt d’une compétence technique.

Il faut savoir aussi que les règlements stricts des micro-crèches permettent à ces établissements d’assurer un traitement plus individualisé de chaque enfant. Ainsi, l’accueil des enfants est totalement personnalisé, ce qui permet d’instaurer une relation de confiance entre les parents et le personnel de la micro-crèche. Ceci explique d’ailleurs pourquoi la majorité des pensionnaires des micro-crèches sont constitués en grande partie de plus jeunes enfants, principalement âgés de 2 mois et demi à 8 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.